Fitness & Hula-hoop

Hello les  tigers !

Petite question, avez vous déjà eu envie de retomber dans l’enfance? De passer une bonne après midi au parc Astérix, de vous faire une soirée Disney sous le plaid à regarder les classiques du genre en mode ‘couch potatoe’* sur le canap ou tout simplement d’aller à la foire du trône et manger des barbes à papa tout l’aprem? Moi, jeudi dernier, c’est d’aller faire du cerceau dont j’ai eu envie, et plus précisément du hula-hoop.


En fait cela faisait déjà quelque temps que j’entendais parler du HoopTonic® mais n’avais pas vraiment eu le temps d’y regarder de plus prés. Une après midi devant moi je n’ai pu résister à l’envie de contacter la créatrice du concept pour m’inscrire à un de ses cours. Un coup de fil et un trajet en RER plus tard, je me retrouvais au gymnase du carreau du temple à Paris, parée d’un cerceau de hula-hoop à la taille et prête à passer une heure avec des habituées du déhanché du cerceau dits « hoopeurs/hoopeuses ».

Vous devez vous demander « mais qu’est- ce que ce que le HoopTonic® et en quoi cela consiste-t-il»?

Je me suis posée les mêmes questions que vous et c’est pour cette raison que j’ai interviewé sa fondatrice Loren, professeur certifié et expérimenté,  qui dirige aujourd’hui l’école Hoopera dans l’objectif de développer et valoriser cette discipline encore émergente en France.

 Pour en savoir plus sur cette nouvelle activité, c’est en dessous que ça se passe;-)

*couch potatoe : larve

JB : Bonjour Loren tu es professeur de fitness et de HoopTonic® et tu diriges une association qui s’appelle Hoopera. Peux-tu tout d’abord nous en dire un peu plus sur celle-ci et nous expliquer également ton parcours et comment est née cette passion du hula-hoop?

Loren : Bien sûr. HoopEra, est la première école de hula-hoop en France créée en 2011. Mais au début les cours n’étaient pas réguliers car nous ne disposions que de salles privées ; aujourd’hui nous avons la chance d’avoir des salles publiques qui sont mises à notre disposition.

Au début nous ne dispensions donc que quelques cours dans des salles privées. Depuis 2013, date à laquelle nous avons déclaré l’association en préfecture, nous pouvons proposer des cours réguliers dans les salles municipales de la Mairie de Paris ce qui nous a permis de nous développer. Les premiers cours de HoopTonic® ont commencé à la rentrée 2014.

Quant à moi, pour revenir sur mon  parcours, tout a commencé au lycée où je jonglais et un jour une fille est arrivée avec un cerceau et je me suis dit « mais c’est quoi ce truc de dingue ! « et c’est a ce moment que ça s’est immiscé dans ma vie et que je n’ai plus jamais arrêté par la suite. Je faisais des bolas*, et de la jonglerie enflammée en parallèle depuis déjà quelques années dans plusieurs associations puis j’ai intégré Hoopera en 2013.

Un peu avant en 2008,  j’ai découvert la HoopDance (danse avec cerceaux) sans me douter que j’allais entrer dans un cercle 😉 qui allait changer ma vie. J’ai d’abord appris seule, influencée par ma pratique du jonglage et de la danse. Puis l’année 2013 a marqué un tournant dans mon parcours car c’est cette année que j’ai rejoins Hoopera comme je vous l’ai mentionné juste avant et au sein de laquelle j’ai commencé à donner mes premiers cours réguliers et que je me suis découvert une passion pour l’enseignement. C’est également à ce moment là que j’ai commencé à voyager à travers l’Europe dans différentes conventions de HoopDance pour apprendre et me connecter à la communauté internationale. Puis, l’année suivante, j’ai décidé d’entamer une reconversion professionnelle pour monter la première école de hula-hoop en France.

J’ai alors suivi une formation pour devenir éducateur sportif et ai par la suite lancé un nouveau concept de remise en forme avec cerceaux appelé le HoopTonic®.

En parallèle, j’organise également des événements tels que la convention Hoop Touch, un week-end de masterclass intensif avec les figures internationales du Hula-hoop et le Hoopera Fest, spectacle de fin d’année des élèves de l’association.

*Les bolas, aussi appelées poïs, sont une catégorie de la jonglerie et plus précisément du swinging. Ils permettent de réaliser des figures très esthétiques, ce qui explique que cette discipline soit particulièrement en vogue depuis quelques années.

Les bolas se composent d’une ficelle à laquelle est reliée une boule ou un ruban. Ils s’utilisent très simplement : il vous suffit de tenir la ficelle et de faire tourner les bolas autour de vous !

Il existe aussi d’autres sortes de bolas avec des chaînes : ils sont spécialement conçus pour réaliser des figures enflammées. Il s’agit dans ce cas de bolas enflammées.

JB : Peux-tu nous expliquer plus précisément ce qu’est le HoopTonic®? et la différence avec le HoopDance qui est également un cours proposé par l’association. Car tout le monde connait le hula hoop mais le HoopTonic® et la HoopDance, c’est nouveau pour beaucoup de monde!:-)

Loren : L’objectif des deux est différent : dans la HoopDance, on est plus sur l’expression corporelle et l’apprentissage spécifique de mouvements appelés tricks alors qu’avec le cours de HoopTonic®  on cherche à se dépenser, à bruler des calories, on est dans le domaine du sport, c’est un cours fitness. Le matériel lui aussi est différent : les cerceaux utilisés pour les cours de HoopTonic®  pèsent 800 grammes et font 1 mètre de diamètre alors que ceux utilisés pour la HoopDance font 90 cm de diamètre et pèsent 360 grammes (pour un modèle standard débutant).

Le poids plus élevé des cerceaux en HoopTonic® (fitness) engendre une rotation lente et nécessite davantage de contraction musculaire, principalement au niveau de la sangle abdominale, pour entretenir le mouvement. L’effort demandé peut permettre de brûler jusqu’à 600 calories par heure !Il offre ainsi un travail cardiovasculaire intense, associé à des exercices de renforcement musculaire il devient un sport complet qui sollicite tous les muscles de votre corps. On fait travailler ses abdominaux non stop, on affine sa taille et on raffermi sa silhouette.

A noter que à taille et vitesse égales, plus le cerceau est lourd, plus le pratiquant le sent (forte présence), plus sa force centrifuge est élevée d’où un geste facilité. Cette force centrifuge empêche la chute du cerceau au sol, c’est pourquoi un hoop grand (lent) et lourd (force centrifuge ++) est plus simple pour débuter.
JB : J’ai vu que les cours de HoopTonic® étaient également conseillé pour les mamans qui venaient d’accoucher. Peux-tu m’en dire plus à ce sujet ?

Loren: La pratique du hula-hoop est une méthode efficace et nouvelle pour reprendre possession de son corps en douceur et de manière ludique après une grossesse. Les mouvements générés pour maintenir le cerceau à la taille renforcent la sangle abdominale et augmentent les capacités cardio- vasculaires.

Un travail est mené sur les postures de base à adopter pour se remuscler en toute sécurité, également sur la respiration qui joue un rôle important sur les muscles profonds maintenant vessie, utérus et intestin. Les exercices proposés aident les participantes à retrouver leur tonus et par conséquent une bonne posture au niveau du bas du dos et du bassin. Toute la structure de corps est mise en jeu après une naissance : il est donc important de rééduquer les muscles après avis médical favorable à la reprise du sport.

Les conditions pour pouvoir accéder au cours sont les suivantes :

– certificat médical attestant de l’aptitude  à la reprise du sport

– avoir suivi des cours de gymnastique post natale

– avoir accouché au minimum 8 semaines avant le début de l’activité

JB : Aujourd’hui les cours marchent très bien. Tu es sollicitée un peu partout. Tu étais encore à la télévision la semaine dernière.  Quels sont tes projets futurs, en plus de celui que nous venons d’évoquer juste avant ?
Loren: Je souhaite développer le HoopTonic® à travers une formation destinée aux éducateurs sportifs de manière à rendre ce sport ludique et accessible à tous à l’échelle nationale mais aussi à travers un programme de cours en ligne.

Je souhaite également diversifier les cours au sein d’Hoopera, en organisant des stages thématiques plus réguliers et un niveau « intermédiaire/avancé » pour les cours de HoopDance car nous avons une réelle demande de la part de nos anciens élèves à ce niveau la. La famille des professeurs s’agrandit, la communauté hoop aussi. Nous disposons de belles salles à Paris et de partenariats solides, nous avons donc un terrain propice au développement de nos activités.

Des idées j’en ai tellement que je suis obligée de faire le tri sinon je ne dormirai pas la nuit ! Je fais les choses step by step et me fais accompagner sur certains projets.

Déroulé et ressentis de la séance

Maintenant vous savez, que je suis comme Saint Thomas, je crois que…. Ce que je teste 😉 Me voilà donc parée d’un cerceau de Hoop au beau milieu de cette belle salle du gymnase du carreau du temple.

Nous commençons tout d’abord par nous échauffer comme dans n’importe quel cours de renforcement musculaire classique mais avec le cerceau qui pèse 800 grammes… et que l’on sent assez rapidement !
Mobilisation de la colonne dans les différents plans, travail cardio, mobilisation musculaire : squats et fentes sont effectués avec le cerceau. Une fois l’échauffement terminé, les choses sérieuses commencent ; Loren nous explique la technique à adopter afin de maintenir le cerceau à la taille et contrairement à ce que nous faisions plus jeunes dans la cours de récréation, il ne faut pas faire des cercles avec le bassin mais faire des mouvements de bassin d’avant en arrière, légèrement en diagonale ; cela parait étrange été technique mais on s’y fait très vite !
Je m’y essaie et suis étonnée vu mon passé de ‘hula-hoopeuse’ de voir que j’y arrive plutôt pas mal. En fait cela est assez accessible si l’on suit précisément les explications de Loren.

Pendant que les autres élèves habitués s’attèlent à des exercices plus ardus (courir comme des gazelles avec le cerceau qui reste à la taille) que nous ‘les premières fois’, nous tentons alors de nous déplacer lentement en mettant lentement mais sûrement un pied devant l’autre en prenant soin de ne pas laisser glisser le cerceau à nos pieds. Je dois admettre que je suis assez contente de moi et étonnée par mes prouesses !

Puis vient le moment des exercices de coordination avec mobilisation des bras tout en continuant à faire tourner le cerceau à la taille ce qui est alors beaucoup moins évident mais très fun !

Au bout d’un moment, on dirait qu’on commence à sentir un peu les abdos !

Puis nous finissons le cours avec un exercice ludique. Nous devons nous envoyer une balle et la récupérer…mais toujours avec le cerceau à la taille…et en mouvement of course! Et là on se rend compte que faire travailler le cerveau sur deux choses différentes en même temps, ce n’est vraiment pas évident !

Résultat des courses, j’ai aimé le HoopTonic® ! J’ai eu chaud et je me suis amusée ! Aussi, si vous souhaitez de manière différente, vous tonifier et développer votre sens de la coordination, n’hésitez pas à tester !

Pour retrouver Loren toutes les actualités de Loren :


Facebook :

https://www.facebook.com/HoopTonicParis/

https://www.facebook.com/HoopEraDance/

https://www.facebook.com/HoopTouch/

Instagram :

@hoop_tonic

@loren_hoops

Site :

www.hoopera.com

 

Nous Contacter

Une question, une demande ?

Ne manquez aucun article, indiquez votre adresse mail pour recevoir la newsletter !